Ne plus afficher ce message

Francesc Moragas (1868-1935), fondateur et premier Directeur Général de ”la Caixa”

Fundación Bancaria Caixa d’Estalvis i Pensions de Barcelona, "la Caixa” est le résultat de la transformation de "la Caixa" en une fondation bancaire en juin 2014, conformément à la Loi espagnole des Caisses d'épargne et des fondations bancaires du 27 décembre 2013.

La Caja de Pensiones para la Vejez y de Ahorros de Cataluña y Baleares, ”la Caixa” a été fondée le 5 avril 1904 par l'avocat catalan Francesc Moragas Barret avec le soutien de différentes entités de la société civile catalane. Elle a été créée dans le but de favoriser l'épargne et mettre en place un mécanisme de prévoyance, des objectifs qui aujourd'hui pourraient paraître banals mais qui, dans ce contexte historique, constituaient un instrument évident pour aider les classes les plus défavorisées à disposer d'une certaine autonomie et sécuriser la condition de vie de leurs proches.

Siège central de "la Caixa", Via Laietana à Barcelone dans les années 30

Le 16 avril 1904, dans l'un des salons du Palais des Beaux Arts de Barcelone, où avaient lieu les événements les plus solennels de la ville, le roi Alphonse XIII inaugure officiellement La Caja de Pensiones para la Vejez. Lors du même événement, le monarque a été nommé président honoraire et protecteur de la nouvelle entité.

La proposition de M. Moragas, premier Directeur Général de "la Caixa", consistait en la création d'une institution privée qui, en ces temps d'instabilité sociale, offrait aux travailleurs et aux entrepreneurs, un mécanisme les assurant face à la vieillesse ou au handicap. La Caja de Pensiones est née de cette initiative, même si simultanément à son ouverture, M. Moragas et ses collaborateurs ont incorporé à leur activité de prévoyance les opérations d'épargne. Ainsi, "la Caixa" est devenue une entité ayant un concept économique et social novateur, basé sur l’épargne et l’assurance sociale.

Francesc Moragas a encouragé une gestion professionnelle et ambitieuse, très différente de celle qui prédominait jusqu'à ce jour dans les autres « Caja ». Il a offert des modalités d'épargne diversifiées et a créé des succursales dans les principales villes et communes de Catalogne en introduisant une gestion financière moderne. L'expansion territoriale de "la Caixa" a continué en Catalogne et aux Baléares dans l'objectif de mettre ces principes novateurs à la disposition du plus grand nombre. Dans ce sens, il convient de souligner que "la Caixa" a été précurseur et promoteur en Espagne de la prévoyance sociale.

Oeuvre sociale « La Caixa »

« La Caixa », née avec un objectif social lié à la prévention de l’exclusion financière et avec la volonté de s’engager en faveur du développement socio-économique de son territoire, a rapidement exploré de nouvelles pistes d’action sociale.

Jusque-là, « La Caixa » - et toutes les caisses d'épargne - affectait tous ses excédents de résultat à la constitution de réserves, et son œuvre sociale à de petits dons à des institutions caritatives et culturelles. A partir de 1917, « La Caixa » a commencé à consacrer une partie de ses excédents de manière spécifique à la réalisation d'œuvres sociales et décida, en 1918, d'intégrer l'Œuvre sociale à son organisation pour en assurer une gestion professionnelle et efficace. Il ne s'agissait plus uniquement de se limiter à des dons, mais de fournir des services d'assistance sociale, culturelle et civique qui amélioreraient la qualité de vie de la population.

Histoire du symbole

À la fin des années soixante-dix, "la Caixa" décide de créer une identité corporative propre, significativement différenciée du reste des établissements financiers espagnols. Il était prévu de doter "la Caixa" d'une personnalité unique, facilement identifiable, que ses clients pourraient considérer comme propre. L'entreprise Landor Associates s'est chargée de la réalisation de cette tâche. Parmi les différentes propositions présentées, celle qui paraissait la plus appropriée et innovatrice a été sélectionnée : demander à Joan Miró, l'artiste le plus significatif de Catalogne et des Baléares, universellement reconnu, de réaliser un tapis et d’en y extraire un élément emblématique.

Ainsi, en 1980, l'étoile et ses couleurs, méditerranéennes et caractéristiques de l’œuvre de Joan Miró, sont devenus le symbole de l'entité. À partir de cet instant, le symbole de "la Caixa" est devenu un élément innovant qui a créé une tendance dans le secteur financier espagnol dans le domaine de l'image de marque. La présence importante de ce symbole dans la rue et dans les médias de communication lui a permis de devenir familière dans tout le pays.

Croissance et réorganisation

  • En 1990, la Caja de Pensiones para la Vejez y de Ahorros de Cataluña y Baleares, ”la Caixa”, fondée le 5 avril 1904 par l'avocat catalan Francesc Moragas Barret, fusionne avec la Caja de Ahorros y Monte de Piedad de Barcelone, fondée en 1844. Cette fusion fait naître un groupe leader parmi les caisses espagnoles et européennes.
  • Fruit d'un plan d'expansion hors de la Catalogne et des Baléares, "la Caixa" a constitué le réseau d'agences le plus vaste du système financier espagnol, caractérisé par ses activités à caractère social, culturel, éducatif et scientifique à travers son Obra Social.
  • En 2007, "la Caixa" approuve la sortie en bourse de son portefeuille de participations à travers la société Criteria CaixaCorp, dans laquelle "la Caixa" maintiendra une participation de contrôle.
  • En 2011, "la Caixa" approuve le démarrage d'un processus de réorganisation, ayant pour point culminant la naissance de CaixaBank, entité bancaire cotée en bourse à travers laquelle le Groupe "la Caixa" continue de développer son activité financière de manière indirecte.
  • CaixaBank regroupe toute l'activité bancaire de "la Caixa", l'activité d'assurance et des participations dans des banques internationales, ainsi que dans Telefónica et Repsol. La banque est née avec un positionnement de leader dans le secteur financier et d'assurance espagnol. De plus, elle dispose de 5 700 agences, affiche le plus faible taux de retard de paiement parmi les grands groupes financiers espagnols et la meilleure couverture géographique.
  • "la Caixa" crée également une nouvelle entité qui regroupe les participations industrielles de l'ancienne Criteria CaixaCorp (Abertis, Agbar, Gas Natural Fenosa, PortAventura et Mediterranea), Servihabitat ainsi que les activités immobilières.

Création de la Fondation Bancaire "la Caixa"

(1) Une fois "la Caixa" transformée en fondation bancaire, elle a séparé, en faveur de Criteria, les actifs et passifs non liés à l'activité d'Obra Social, comprenant la totalité des participations dans CaixaBank et les instruments de dette émis par "la Caixa", dont la valeur nominale au 31 mars 2014 était de 7 805 millions d'euros.
(2) Au 31 mars 2014. Participation de 55,9 % entièrement diluée en 2017.
(3) Actifs immobiliers provenant du portefeuille existant au moment de la réorganisation du Groupe en 2011. En juin 2014, "la Caixa" devient la Fundación Bancaria Caixa d’Estalvis i Pensions de Barcelona, ”la Caixa”, conformément à la Loi espagnole des Caisses d'épargne et des fondations bancaires du 27 décembre.

En juin 2014, "la Caixa" devient la Fundación Bancaria Caixa d’Estalvis i Pensions de Barcelona, “la Caixa”, conformément à la Loi espagnole des Caisses d'épargne et des fondations bancaires du 27 décembre.

Dans le cadre de la transformation, il a également été convenu, d'une part, de dissoudre et liquider la Fondation "la Caixa" qui a transferé son activité à la Fondation bancaire et, d'autre part, de transférer en faveur de Criteria CaixaHolding, dont l'intégralité des participations appartient à "la Caixa", la participation de "la Caixa" à CaixaBank, de manière à ce que la Fondation bancaire "la Caixa" détienne sa participation dans CaixaBank à travers Criteria.